Le Hasard Ludique ressuscite l'ex-gare de Saint-Ouen

Il y a des initiatives comme ça, pour lesquelles on est obligé de craquer. Dans un peu plus d'un an, Le Hasard Ludique ouvrira ses portes entre les murs de l'ex-gare de Saint-Ouen, située dans le 18e arrondissement de Paris. Un lieu culturel hybride, où cohabiteront une salle de spectacle, un atelier et un bistrot, qu'on a appris à connaître un peu avant l'heure grâce à Céline Pigier, co-fondatrice du projet.

Hasardludiquelogo

Il était une fois, une gare mal en point qui trouva une nouvelle vie grâce à une coopérative débordante d'idées. C'est l'histoire de ce lieu défraîchi du 18e arrondissement de Paris, où à une époque des voyageurs se croisaient sur le quai, et qui par le plus beau des hasards, ou plutôt Le Hasard Ludique, deviendra dans quelques mois, un nouvel espace culturel parisien.

Tout commence en 2010, lorsque la mairie de Paris se décide à racheter l'ancienne gare de Saint-Ouen et de lancer un appel d'offre visant à la réhabiliter en lieu culturel. Le projet du Hasard Ludique, porté par Céline Pigier, Vincent Merlet et Flavie Pezzetta, le remporte en juillet 2013. Coïncidence prémonitoire : les trois fondateurs résident dans le 18e arrondissement et avaient déjà repéré ce bâtiment depuis un petit moment.

Planhasardludique

Épaulés par une équipe d'une quinzaine de personnes, Céline, Vincent et Flavie ont combiné leurs compétences pour créer un endroit atypique, en accord avec son environnement. "On a imaginé un lieu culturel adapté aux besoins du quartier et composé de trois pôles : une salle de spectacle de 250 places qui accueillera de jeunes talents mais aussi des artistes plus connus, un atelier de 40m2 à disposition des associations du quartier, ainsi qu'un bistrot qui fera le lien entre ces différentes activités," explique Céline.

La jeune femme parle d'un "lieu pluridisciplinaire qui n'hésitera pas à croiser les esthétiques et à sortir d'un schéma classique". L'originalité, et on a aussi envie de dire la force, du Hasard Ludique sera en effet de proposer des concerts de musiques actuelles, mais aussi des spectacles jeune public, des cours de pratiques artistiques et même de bien-être, d'organiser des workshops orientés bricolage, recyclage et nouvelles technologies, tout en donnant accès à des produits frais dans l'espace convivial de son bar. Un beau fourre-tout en somme, mais qui s'inscrit dans une démarche cohérente et sociale.

Car la coopérative Hasard Ludique défend aussi des valeurs, celles de l'économie sociale et solidaire. "Le quartier se métamorphose et on souhaite participer à sa transformation, proposer quelque chose de neuf et de beau en impliquant le public," souligne Céline. Le projet vise ainsi en priorité les habitants du quartier, "ceux qui vivent à quelques mètres du lieu", mais n'exclut pas pour autant un public plus large, parisien et francilien.

Garesaintouen2

Garesaintouen

La gare de Saint-Ouen avant ... et maintenant

Si Le Hasard Ludique sera en travaux jusqu'à la fin de l'année 2014 et ouvrira à l'automne 2015, des événements sont déjà prévus avant cette date pour familiariser les gens avec ce qui devrait devenir un des lieux culturels phares du 18e. La coopérative lancera à la rentrée 2014 une rétrospective intitulée "Egarez-vous" qui rendra hommage à l'histoire de la gare de Saint-Ouen, construite à la fin du XIXe siècle.

Un collectif d'artistes envahira les murs extérieurs et intérieurs du bâtiment pour faire état des milles vies de l'édifice qui hébergea un cinéma et des commerces après que les trains l'aient déserté et avant que Le Hasard Ludique ne se l'approprie. Dès le mois de septembre, allez donc faire un tour au 128 avenue de Saint-Ouen pour découvrir cette exposition sur les façades de l'ex-gare ferroviaire, en pleine renaissance.

Hasardludique 1

Un avant-goût du Hasard Ludique

Pour plus d'informations sur le projet et l'histoire de la gare de Saint-Ouen, rendez-vous sur la page Facebook du Hasard Ludique.

Concert Paris Exposition