Grève des intermittents du spectacle : explications

Le festival Rio Loco perturbé, des spectacles du Printemps des comédiens et des Nuits de Fourvière annulés, le Festival d'Avignon menacé : en ce printemps 2014, la grève des intermittents met en péril le bon déroulement des événements culturels du moment. Quels sont les motifs de cette grève ? Pour mieux comprendre la situation, Le Mag' vous donne quelques éléments d'explication et vous offre la liste des festivals touchés par le mouvement social.

Avignon 3

Pourquoi une grève des intermittents ?

Pourquoi les intermittents du spectacle, appuyés par la CGT, font-ils grève ? Afin de mettre la pression sur le gouvernement, et plus précisément sur le ministre du Travail, François Rebsamen, pour le dissuader de signer l'agrément de la réforme de l'assurance chômage qui touche leur régime. Le sujet de la discorde n'est donc pas une loi, mais l'accord conclu le 22 mars entre trois syndicats (CFDT, FO, CFTC) et le patronat qui prévoit la refonte de plusieurs pans du système d'assurance chômage.

Pourquoi une réforme de l'assurance chômage ?

Pourquoi une réforme de l'assurance chômage est-elle prévue ? Pour une simple et bonne raison : faire des économies. La Cour des comptes évalue en effet à un milliard d'euros le déficit de l'assurance chômage en ce qui concerne la différence entre les cotisations versées par les intermittents et leurs indemnités.

Mais supprimer purement et simplement le régime des intermittents ne permettrait pas d'économiser un milliard d'euros, puisque comme l'explique le député Jean-Patrick Gille, nommé médiateur dans ce dossier, les intermittents coûteraient 700 millions d'euros s'ils étaient soumis au régime général. Il faut également prendre en compte le poids des intermittents du spectacle dans l'économie française et la richesse que le secteur de la culture rapporte au pays.

Quels changements ?

Mais revenons sur le contenu de la réforme. Actuellement, les techniciens et artistes doivent travailler 507 heures sur 10 mois (contre 610 heures sur 28 mois pour le régime général) pour avoir droit à des indemnités chômage sur une période de 243 jours (contre 122 jours pour un chômeur du régime général). Ils peuvent également demander un recalcule de leurs indemnités sur les 10 derniers mois, si cela leur est plus bénéfique.

Avec la réforme, les intermittents cotiseront davantage et la période entre la fin d'activité et l'indemnisation sera rallongée. De plus, ils ne pourront plus cumuler salaire et indemnités au delà de 4.380 euros par mois. Mais ces mesures ne sont pas du goût des intermittents. La CGT avance par exemple d'autres propositions pour réduire le déficit, comme faire davantage cotiser les intermittents qui gagnent le plus au profit des plus précaires.

Lundi, le Premier ministre Manuel Valls a indiqué que des décisions sur le régime des intermittents seraient prises d'ici la fin de la semaine. Selon lui, le système est "à bout de souffle" et nécessite des changements. Il envisage même une "remise à plat" du régime spécifique des intermittents pour éviter un conflit récurrent.

Festivals touchés (grève, annulations)

  • Boulogne-sur-Mer : Festival du Gros mois de juin
  • Loos-en-Gohelle : Festival des Gohelliades
  • Châlons-en-Champagne : Festival Furies
  • Angers : Festival d'Anjou
  • Lyon : Nuits de Fourvière
  • Montpellier : Montpellier Danse, Printemps des comédiens, Festival de Villeneuve-lès-Maguelone
  • Toulouse : Festival Rio Loco
  • Nice : Festival Crossover
  • Tours : Festival de danse Tours d'horizon
  • Annecy : Festival international du film d'animation
  • Uzès : Festival Uzès Danse
  • Sète : Festival Quand je pense à Fernande

Festivals menacés

  • Festival d'Avignon
  • Festival d'Art lyrique d'Aix-en-Provence

Festival

Ajouter un commentaire