The Australian Pink Floyd Show : hommage ou copie ?

The Australian Pink Floyd Show est LE concert à ne pas manquer pour les nostalgiques du groupe phare des années 70-80. La ressemblance avec le groupe, le travail sonore et les effets de lumière pendant les spectacles sont des plus fidèles à l'original. Le Mag' s'interroge aujourd'hui sur l'identité réelle de ces "tribute band" en dehors de leur culte du revival.

Source : 20h59.com

Début 2012, les Pink Floyd australiens vont débarquer en France pour une grande tournée dans de nombreuses grandes salles de concerts du pays. Forts d'un succès mondial et d'une reconnaissance de la part du groupe original, les Australian Pink Floyd vont se produire notamment au Zénith de Paris, à la Cité des Congrès de Nantes et au Colisée de Roubaix ainsi que dans beaucoup d'autres villes françaises en Janvier et Février.

Hommage et respect plutôt que copie sans âme ?

C'est vrai, égaler la maitrise vocale et instrumentale des Pink Floyd n'est pas donnée à tout le monde. C'est vrai, un musicien a toujours diverses influences qui ressortent dans leurs chansons. Mais si personne n'est irremplaçable dans le métier, les fans n'aiment généralement pas les copies de leur groupe préféré. Et pourtant... tout comme les Rabeats, le groupe en hommage aux Beatles, les Australian Pink Floyd font recette partout dans le monde avec leur volonté d'être au plus près de leur groupe de musique fétiche. Beaucoup de fans s'accordent même à dire qu'ils ressentent l'esprit du groupe pendant le concert des australiens.

Néanmoins, il nous reste un doute sur cette mode des "revival", cette même mode qui fait aussi recette au cinéma avec les "reboots" et "prequels" de nombreuses licences de films : sommes-nous à la fin de la route de l'art quand il consiste à reprendre inlassablement des œuvres, si fantastiques soient-elles, sans y ajouter une once de soi, une personnalité, une couleur supplémentaire à l'œuvre originale ? Nous ne sommes effectivement plus dans la création mais dans la copie, dans l'imitation alors que la force d'une œuvre d'art, justement, c'est qu'elle prête à toute sorte d'interprétation personnelle. Finalement, il n'y a rien de plus agaçant pour un artiste que de s'entendre dire sur son interprétation d'une reprise, "on dirait vraiment la voix d'untel, je fermais les yeux, je pouvais entendre le groupe original" C'est tout de même enlever toute personnalité à un musicien ou à un groupe de musique que de lui affirmer cela.

Cela étant, certaines chansons sont tellement imprégnées de leur auteur que toute tentative de les faire siennes parait vaine. Et puis, le pouvoir de la nostalgie des fans a quelque chose d'inexpliqué. Comme les Pink Floyd ne se produisent plus régulièrement depuis longtemps (ndlr : leur dernière apparition avec le groupe des années 70 date de 2005 pour un concert unique au Live Aids, on ne les avait plus revus depuis 1994) , les fans aiment penser qu'ils peuvent revivre le temps d'un concert.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Trouvez-vous cela agaçant ou aimez-vous qu'un groupe de reprises soit autant adulé ? N'hésitez pas à réagir en commentaires ! Pour vous faire une idée du talent des australiens pinkfloydiens, voici une vidéo de l'un de leurs concerts :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=c2qdVsA9exw[/youtube]

Concert