Municipales 2014 : les projets culturels pour Paris

Cela ne vous a certainement pas échappé : 2014 est une année d'élections municipales. Le Mag a donc décidé de passer en revue les projets culturels des candidats des grandes villes de France. Commençons avec les programmes culturels de Nathalie Kociusko-Morizet et d'Anne Hidalgo. Quels sont les projets des prétendantes à la mairie de Paris pour la vie culturelle de la capitale ? On vous détaille tout ça.

Les élections municipales se dérouleront les dimanches 23 et 30 mars 2014. Avant de mettre votre bulletin dans l'urne, vous avez peut-être envie de connaître les priorités des candidats de votre ville en matière de culture. Nous avons donc prévu, au travers d'une série d'articles, d'analyser les projets culturels des candidats aux mairies de Paris, Marseille, Lyon, Lille et Bordeaux. On démarre donc avec les propositions de Nathalie Kosciusko-Morizet et d'Anne Hidalgo, les deux principales candidates pour les municipales à Paris.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris

Affichenkm
Le projet de Nathalie Kosciusko-Morizet pour Paris, comme présenté sur son site Internet, compte 7 grands axes, mais aucun relatif à la culture. Rassurez-vous, NKM a tout de même abordé le sujet lors d'une réunion dans le quartier de Pigalle lundi 27 janvier. La candidate UMP a ainsi dévoilé une liste de propositions pour la culture à Paris :

  • Limiter la gratuité des musées municipaux et proposer des abonnements payants donnant accès à tous les musées de la capitale. L'entrée gratuite serait toutefois maintenue pour les jeunes de moins de 25 ans ainsi que pour tous à raison d'une journée par semaine pour les musées dépendant de la Ville de Paris.
  • Engager une politique théâtrale locale exigeante en révisant les arbitrages budgétaires pour un meilleur équilibre et favoriser l'égalité entre les structures.
  • Mettre en valeur la création musicale de la scène parisienne en soutenant le secteur de la musique enregistrée, en créant un festival de musique qui se déroulerait dans les parcs et jardins de la capitale et en relançant le projet de La Philharmonie de Paris.
  • Créer "Le Grand Bazar du Cinéma" : un événement qui comprendrait 5 manifestations internationales (un marché du film, un festival, un salon professionnel, une foire, et un espace de conférences) dédiées au 7e art.
  • Créer un nouveau festival de littérature qui serait accolé au Salon du Livre et qui se déroulerait partout dans Paris, de jour comme de nuit.
  • Encourager la pratique partagée de la danse entre parents et enfants et installer à Paris une compagnie de danse réunie autour d'un grand chorégraphe.
  • Soutenir les arts plastiques en mettant en place des parcours d'art dans plusieurs arrondissements, en développant l'union public-privé et en proposant une politique active d'ateliers et de logements pour les artistes.
  • Valoriser les métiers d'art en créant des espaces d'échanges entre artistes et artisans.
  • Entretenir et sauvegarder le patrimoine parisien grâce à des travaux de restauration mais aussi par le biais du numérique et la création d'une application. "Hyper-Paris" serait disponible sur smartphones et tablettes et constituerait un véritable "musée Carnavalet virtuel".
  • Promouvoir l'éducation artistique en faisant, par exemple, en sorte que chaque école soit jumelée avec une institution culturelle de proximité, publique ou privée, ou en mettant en place un partenariat avec Deezer pour offrir aux élèves un abonnement d'un an pour les inciter à écouter de la musique.
  • Dynamiser les emplois culturels en améliorant les infratructures de logement et de transport tout en se mettant au service des énergies créatives de la capitale.
  • Dynamiser le boulevard périphérique en aménageant 6 Portes de Paris, dont la Porte d'Orléans qui deviendrait un "nouveau Montparnasse", un quartier où seraient construits près de 400 logments et ateliers d'artistes.
  • Redonner vie aux stations fantômes du métro parisien en les transformant en lieux culturels.
  • Réveiller Paris la nuit en ouvrant des lieux culturels 24h/24.
  • Rendre les lieux culturels plus accessibles aux personnes handicapées.
  • Développer le mécénat et le financement participatif en créant "La Fondation Paris Lumière" qui récolterait des dons en faveur de projets culturels.

Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris

Affichehildago
Si pour Nathalie Kosciusko-Morizet la culture est le "coeur battant de Paris", l'actuelle première adjointe au maire de Paris parle dans son programme de la culture comme "ADN de Paris". Deux belles tournures qui évoquent finalement la même idée : la culture c'est important ! Anne Hidalgo met en avant dans son programme 7 grandes propositions pour l'action culturelle de la mairie de Paris :

  • Rendre la culture plus accessible en favorisant l'initiation musicale à l'école primaire, en développement l'éducation à l'image et aux œuvres d'art, en modifiant les horaires d'ouverture des musées, en développant des espaces de co-working dans les bibliothèques et en lancant la première artothèque-photothèque.
  • Donner à Paris l'élan de la création artistique en installant, par exemple, de nouveaux espaces de travail pour les artistes, en décloisonnant la vie culturelle parisienne et en soutenant les salles de concerts et les artistes émergents.
  • Développer l'art dans l'espace public en soutenant les arts de rue et en dédiant 1% des budgets des grandes opérations d'urbanisme à des créations artistiques.
  • Valoriser notre mémoire commune en restaurant, entre autres, les églises de la capitale et le musée Carnavalet.
  • Se projeter dans le futur du Paris numérique avec la numérisation et la mise en ligne des collections municipales, l'élargissement du fonds d'aide au court-métrage au transmédia et la création de la première "salle immatérielle" à Paris.
  • Accompagner les entreprises culturelles en soutenant les entrepreneurs culturels, en proposant des loyers minorés pour les commerces culturels de proximité, en mobilisant les galeries autour d'événements fédérateurs comme La Nuit Blanche à Paris et en développant le mécénat.
  • Renforcer le rayonnement culturel de Paris dans le monde en créant des prix et des labels récompensant l'innovation, en confortant la programmation d'envergure internationale des établissements culturels, en développant l'accueil d'artistes étrangers et en défendant l'exception culturelle en France et dans le monde.

Paris Municipales 2014