Cités Millénaires : la Technologie au service de l'Histoire

S'il ne fallait en voir qu'une seule parmi toutes celles qui ferment leurs portes cet hiver; c'est bien celle-ci que nous vous conseillerions : Cités Millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul. Forte de son succès, l'exposition est prolongée encore quelques jours. Vous pouvez la voir à l'Institut du Monde Arabe jusqu'au 17 février prochain. Coup d'oeil sur cette exposition innovante qui met la réalité virtuelle au service de l'archéologie.

Cités Millénaires - Bande annonce de l'exposition

Cités Millénaires - Bande annonce de l'exposition

Direction Palmyre, Mossoul, Alep et Leptis Magna

Proposer une exposition sans oeuvre; c'est le pari que s'est lancé l'IMA en partenariat avec l'ALIPH, Iconem et Ubisoft en créant l'exposition "Cités Millénaires, Voyage Virtuel de Palmyre à Mossoul". Le but de cette exposition est simple : faire prendre conscience de la beauté et de la richesse du patrimoine culturel arabe, berceau de l'humanité, mais surtout de sa fragilité face aux différentes menaces auxquelles il doit faire face comme les conflits armés de ces dernières années mais aussi les changements climatiques, le tourisme de masse, le pillage et l'urbanisation.

Comment ? En faisant du visiteur un acteur et non plus un spectateur. Transporté dans l'espace et le temps, vous serez en immersion visuelle et émotionnelle grâce aux reconstitutions en 3D de plusieurs sites du Moyen-Orient. 4 cités (7 sites) ont été sélectionnées pour leur histoire, leur actualité, leurs richesses et leur inaccessibilité difficile voire impossible aujourd'hui : 

  • Le Temple de Baalshamîn (Palmyre, Syrie) et Le Souk d'Alep (Syrie) qui racontent tous deux le conflit syrien sous un angle différent.

  • Les souterrains de Nabi Younes, L'église Notre-Dame de l'Heure, La mosquée al-Nouri (Mossoul, Irak) témoin du passé multiconfessionnel de la ville.

  • La basilique de Leptis Magna (Libye) qui permet de parler de la guerre civile que subit la ville depuis 2011 bien que peu médiatisée à l'international. 

Entre chaque grande salle d'immersion, vous pourrez faire une pause dans de plus petites salles où la parole est donnée aux populations locales grâce à des scénographies (qui reconstituent l'architecture d'une ville arabe), des jeux de lumières, des animations et même des parfums d'ambiance évocateurs de l'Orient créés par Givaudan. Ces salles de transition sont également l'occasion de mettre en lumière les grands voyageurs, poètes et littéraires qui décrivent à merveille ces villes. Enfin, une dernière salle vous proposera, par l'intermédiaire de trois vidéos, de comprendre comment la technologie à permis de créer cette exposition. Quels moyens et quelles méthodes ont été utilisés pour reconstituer ces cités historiques en péril. Comment cette renaissance numérique est un véritable message d'espoir pour ce patrimoine en danger ? 

Où ? Institut du Monde Arabe, Paris 5e.

Quand ? Jusqu'au 17 février 2019.

Combien ? de 6€ à 12€ (Gratuit -18 ans / adhérents IMA / SAIMA)

Paris Exposition Institut du Monde Arabe

Ajouter un commentaire