Festivals 2021 : oui mais pas plus de 5000

Les festivals de 2021 pourront avoir lieu. Oui, mais à certaines conditions. Une jauge maximale de 5000 spectateurs, assis, avec distanciation, dans un même lieu (salle ou plein air). La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin pose là un premier cadre afin d'offrir un peu de visibilité aux festivals qui doivent dans les semaines à venir décider de leur maintien ou non cette année encore.

Un premier cadre clair

Les organisateurs de festivals s'étaient rassemblés pour se faire entendre sous la tribune Festivals 2021, on y croit ! Depuis, ils étaient dans l'attente d'un retour. Ce jeudi 18 février, Roselyne Bachelot-Narquin a réuni les responsables de festivals de musiques actuelles afin de leur proposer ce premier cadre, destiné à évoluer dans les semaines à venir, qui regroupe deux paramètres : 

  • Les organisateurs de festivals (en salles comme en plein air) sont incités à imaginer des formats différents avec une jauge maximale de public de 5.000 spectateurs, avec distanciation, sur un même site et pour un même événement.
  • Un public en configuration assis. Masqué ? Testé ? Vacciné ? Un protocole sanitaire spécifique précisera les modalités de ce cadre, variables selon les modèles d'organisation. Il sera validé par le Centre de crise sanitaire et du Centre interministériel de crise.

Le ministère promet des points réguliers afin de faire évoluer ce cadre en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. En cas de dégradation, une baisse de la jauge est à prévoir ou dans le cas contraire une augmentation de la jauge des 5000 personnes voire une autorisation d'un format debout.

30M d'euros de fonds de soutien

Afin d'éviter la disparition des festivals fortement fragilisés économiquement depuis l'année dernière, le ministère promet un dispositif d'accompagnement économique.

  • Pour les festivals contraints d'annuler dès maintenant (comme Solidays). Le ministère s'engage à poursuivre leur accompagnement avec les dispositifs déjà mis en place en 2020. 
  • Pour les festivals qui adapteront leurs événements (comme les Vieilles Charrues qui devront faire sans Céline Dion).
  • Pour les festivals contraints d'annuler en cas de dégradation de la situation sanitaire.

Ces 30 millions d'euros, destinés à l'ensemble des festivals toutes disciplines confondues, serviront à compenser une partie des pertes d'exploitations engendrées, mais aussi d'indemnisation en cas d'annulation. 

Par ailleurs, une enveloppe de 15 millions d'euros sera également mise à disposition pour les captations de spectacles de toutes disciplines confondues. Bien qu'elles ne remplaceront pas l'expérience du spectacle vivant, ces captations permettront aux artistes de toucher un public plus large.

Quant aux salle fermées comme les théâtres, salles de cinéma ou encore musées, Roselyne Bachelot-Narquin a indiqué sur Europe 1 que des protocoles sanitaires étaient en cours d'élaboration et qu'ils seront communiqués dès que possible. Affaire à suivre.

Festival Concert Covid-19