Top 10 des meilleures Palmes d'or à Cannes

Le Festival de Cannes 2014 bat son plein, 18 films sont en compétition pour la Palme d'or qui sera remise le 24 mai. Si on doit donc encore attendre quelques jours avant de savoir quel film succédera à La vie d'Adèle comme lauréat du festival, on peut, en attendant, revenir sur les meilleurs films récompensés à Cannes. Cette liste est bien évidemment subjective !

Pulp Fiction, 1994

Pulp fiction

Culte. C'est le mot qui définit certainement le mieux ce film de Quentin Tarantino qui a remporté la Palme d'or en 1994. Avec un scénario original composé de plusieurs histoires qui se superposent et un casting de rêve, Pulp Fiction n'a pas démérité son prix et mérite sa place tout en haut de cette liste.

Apocalypse Now, 1979

Apocalypse now

Est-ce le meilleur film réalisé sur la guerre du Vietnam ? On a envie de dire que oui. Sombre, surprenant et doté d'une bande son qui est restée dans les annales, Apocalypse Now a permis à Francis Ford Coppola de remporter sa deuxième Palme d'or, après Conversation Secrète en 1974.

Taxi Driver, 1976

Taxi driver affiche

Dans Taxi Driver, Robert de Niro joue un chauffeur de taxi qui sombre dans la folie et qui devient aussi inquiétant et dangereux que le New-York des années 70 qui sert de toile de fond à ce film de Martin Scorsese. Pour la petite anecdote, il paraît que de Niro a improvisé la célèbre réplique : "You talkin' to me?".

Barton Fink, 1991

Barton fink

Palme d'or, prix du meilleur réalisateur et prix d'interprétation pour John Turturro : Barton Fink des frères Coen a cumulé les prix à Cannes. Ce qui a d'ailleurs poussé Gilles Jacob à interdire par la suite ce genre d'accumulation. Ce qui est sûr, c'est que ce film a mis tout le monde d'accord en 1991.

Paris, Texas, 1984

Paristexas

Cannes Classics fête cette année les 30 ans du film Paris, Texas de Wim Wenders. Il fallait donc qu'on lui laisse une place dans cette liste. Ce long-métrage raconte l'histoire d'un homme, Travis, en quête de son passé, qui retrouve son frère, redécouvre son fils et part à la recherche de sa femme, Jane.

La Leçon de Piano, 1993

Lalecondepiano

Il fallait aussi citer La Leçon de Piano de Jane Campion, pour la simple et bonne raison que la réalisatrice néo-zélandaise est la présidente du jury du Festival de Cannes 2014. Entre passion, poésie et féminisme, ce film a marqué les esprits et est ce qu'on peut appeler un chef-d'oeuvre.

Le Pianiste, 2002

Lepianiste

Même instrument, autre thème. Le film de Roman Polanski est l'histoire (vraie) d'un musicien juif, interprété par Adrien Brody, qui lutte pour survivre dans le ghetto de Varsovie durant la seconde guerre mondiale. Palme d'or, Oscar, César : Le Pianiste a reçu une multitude de récompenses. A juste titre.

Elephant, 2003

Elephant 1

Inspiré par la tuerie commise par deux adolescents dans le lycée de Columbine aux États-Unis, Elephant, de Gus Van Sant, est un film qui a quelque peu dérangé mais qui a tout de même raflé deux prix à Cannes : la Palme d'or ainsi que le prix de la mise en scène. La mise en scène justement, froide et neutre, est sûrement l'élément le plus clivant de ce long-métrage.

Sexe, Mensonges et Vidéo, 1989

Sexemensongesetvideo

Cette comédie dramatique de Steven Soderbergh (qui a aussi réalisé Ocean's Eleven…) suit le quotidien de Graham Dalton, un homme somme toute étrange, qui collectionne des interviews vidéo de femmes racontant leurs expériences sexuelles. Sensuel, glacial, psychologique : Sexe, Mensonges et Vidéo a ravi la critique et lancé la carrière de son réalisateur.

La Dolce Vita, 1960

Ladolcevita

On a hésité… Pas facile de dresser une liste de seulement 10 films (car oui, on s'est dit qu'il fallait mieux s'arrêter à 10). Finalement, on a décidé de terminer avec le film mythique de Frederico Fellini, La Dolce Vita, pour au moins une bonne raison : alors qu'elle a été huée par le public cannois et condamnée par le Vatican, cette œuvre choc (pour l'époque) est tout de même devenue légendaire.

Festival Cinéma Festival de Cannes

Ajouter un commentaire