Nuit blanche à Paris 2009 : le programme

Retour sur l'événement de ce week end, Nuit Blanche à Paris, avec cette fois-ci de nouvelles infos sur la programmation et nos coups de coeur pour cette édition 2009 ! 

Gilles Barbier L’ivrogne, 1999-2000 Techniques mixtes, 600 x 300 x 300 cm. Collection du MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne © Mac/Val, photo Marc Domage

Gilles Barbier L’ivrogne, 1999-2000 Techniques mixtes, 600 x 300 x 300 cm. Collection du MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne © Mac/Val, photo Marc Domage

Je vous l'annonçais dans un précédent billet, la programmation de cette 8ème édition s'articulera autour du quartier latin, des Buttes de Chaumont et du Châtelet-Marais. Avant de vous laisser consulter l'intégralité de la programmation sur AgendaCulturel.fr, je vous propose de découvrir un événement dans chacun des quartiers participants :

Premier arrêt quartier des Buttes de Chaumont, avec une oeuvre de Priscilla Monge créée à l'occasion de la Biennale de Liverpool en 2006. Sur la Place de la bataille de Stalingrad, vous découvrirez un terrain de foot grandeur nature recouvert d'une pelouse de première fraicheur. L'idée de monter sur le terrain pour shooter dans le ballon devrait donc démanger plus d'un spectateur ! En tout cas, n'espérez pas montrer au public l'étendue de vos talents de footballeur car les bosses présentes sur la surface du terrain risquent de calmer rapidement vos ardeurs!

Du côté du quartier Châtelet Marais, préparez vous à vivre une séance d'hystérie collective dans la salle du théâtre de la ville. Un concert de Johnny avec son lot de groupies en plein accès de frénésie ? Vous n'êtes pas loin de la vérité puisqu'il s'agit en réalité d'une vidéo compilant les hurlements des fans lors de concerts de rock des années 60 à nos jours...Il est plutôt étonnant voire totalement effrayant de découvrir que la même transe envahit la foule présente à chaque concert d'autant plus que le montage de Doug Aitken ne laisse pas entrevoir l'identité du groupe se produisant sur scène.

Enfin, au cœur du quartier Latin, c'est le projet de Gilles Barbier qui a retenu mon attention avec une œuvre issue de la collection du MAC/VAL. D'après la présentation proposée sur le site officiel de l'événement, la scène propose "un mannequin agenouillé, clone de l’artiste, [...] comme accablé par la spirale de ses pensées qui se déploie en un gigantesque tourbillon entraînant une farandole d’objets hétéroclites." Folie ? Dépression ? ou simple tourmente passagère ? Le titre de l'oeuvre vous donnera sans doute des pistes quant à l'interprétation à lui donner.

Alors, convaincu par cette 8ème édition ? N'hésitez pas à découvrir l'intégralité des performances programmées sur AgendaCulturel.fr.

Enfin, sachez qu'en créant un compte sur le site www.nuitblanche2009.com, vous avez la possibilité d'élaborer votre propre parcours Nuit Blanche en quelques clics !

Paris Nuit Blanche Exposition

Ajouter un commentaire