Main Square 2014 : on y était !

Ce week-end, l'équipe d'Agenda Culturel a bravé les intempéries pour participer à la dixième édition du Main Square Festival à Arras. Franz Ferdinand, The Black Keys, Gesaffelstein, MGMT Stromae, Foals ... : voici notre compte-rendu des concerts auxquels on a assisté, en compagnie des 135.000 spectateurs que l'événement a accueilli cette année.

Vendredi 4 juillet : Franz Ferdinand, The Black Keys, Gesaffelstein ...

Triggerfinger

Concert Triggerfinger

Jeudi, Iron Maiden, Alice in Chains, Mastodon et Ghost ont fait vibrer la Citadelle d'Arras devant 20.000 métalleux. On a débarqué le lendemain avec nos parapluies et nos ponchos pour une soirée rock et électro. Sur la Main Stage, tout a commencé avec Triggerfinger : le trio belge a livré un set impeccable en communion avec son public. Belle entrée en matière.

Ruben Block, le leader charismatique et grisonnant du groupe, a ensuite laissé la place à Imagine Dragons. Autre ambiance, autre génération. Le Main Square était la seule date française cet été de ce jeune groupe de pop rock originaire du Nevada. Et on a pu constater que leurs fans étaient bien présents tant les paroles de leurs chansons n'avaient plus de secrets pour beaucoup de membres du public. On félicite les spectateurs qui ont résisté aux trombes d'eau pour profiter de "Radioactive" et autres titres d'Imagine Dragons.

Franzferdinand 1

Concert Franz Ferdinand

Le soleil est finalement revenu pour Franz Ferdinand, tout de noir et blanc vêtu, qui nous a offert un medley de tubes devant une foule conquise d'avance. Si le chanteur Alexander Kapranos a plusieurs fois remercié Arras, nous aussi on veut lui dire thank you car son "Take me out" a été l'un des temps forts de notre soirée.

Autre tête d'affiche de cette journée du 4 juillet : The Black Keys. Le moins que l'on puisse dire sur le show du groupe de blues rock américain, c'est qu'il était parfaitement rôdé. Et le parfaitement nous a finalement un peu gêné. Lightshow remarquable, voix irréprochable, aucune fausse note. On aurait voulu un peu plus (d'illusions) d'improvisations et de partage pour donner au terme "live" tout son sens.

Gesaffelstein 1

Concert Gesaffelstein

Côté électro, on a aimé l'émotion et l'ambiance quasi-intimiste, malgré le bruit et la foule, du concert de Woodkid qui est venu à la Citadelle avec ses cuivres. On a moins aimé le trop gros son de Skrillex. Les basses nous ont un peu donné la nausée et l'artiste américain n'a pas réussi à nous embarquer dans son vaisseau spatial. Encore des félicitations à ceux restés durant 1h20 devant la Main Stage pour ce concert.

On finit avec notre coup de cœur : Gesaffelstein, d'une froideur sans nom derrière son autel de marbre, qui a envoyé du lourd avec un son puissant et millimétré, et un jeu de lumières hypnotisant. La Green Room aura donc réservé de belles surprises, avec, il faut bien les citer aussi, Twenty One Pilots, Bombay Bicycle Club et Anna Calvi qui n'ont pas déçu.

Samedi 5 juillet : MGMT, Stromae, Foals ...

Stromae 15

Concert Stromae

Pour parler de la journée de samedi, on est obligé de commencer avec le concert de Stromae, qui a réuni près de 40.000 personnes, un record pour le Main Square. Le chanteur belge a magnifié l'esprit transgénérationnel qui habite déjà habituellement la manifestation arrageoise. Stromae, tête d'affiche de la soirée, jouait à 22h, soit deux heures après la défaite des voisins belges en quart de finale du mondial, qui étaient d'ailleurs venus nombreux. Le maestro les a consolé (et les Français aussi par la même occasion) et a fait chanter tout le public.

Le Belge a prouvé encore une fois qu'il était un artiste fédérateur et un vrai showman avec des prestations scéniques formidables. Le DJ allemand Paul Kalkbrenner, qui a pris le relais après le concert très attendu de Stromae, n'a pas eu de mal à maintenir la folle ambiance qui régnait à la Citadelle d'Arras.

Concert Stromae

Reportage France 3 Nord-Pas-de-Calais, Concert Stromae

Étaient aussi présents samedi 5 juillet au Main Square : Yodelice, John Butler Trio, Allen Stone, Jack Johnson, ainsi que MGMT. La météo n'a pas découragé les spectateurs, mouillés mais motivés, qui ont repris en cœur les tubes du groupe psychédélique américain.

Certainement LE concert rock du samedi soir, les Foals ont déchaîné la foule de la scène Greenroom Session avec leurs titres les plus connus dont "Inhaler", "Spanish Sahara", "Hummer" et ont fini en beauté avec "Two Steps, Twice". Cohésion totale entre le groupe et les festivaliers qui dansaient sans relâche dans la boue. Le chanteur Yannis Philippakis a d'ailleurs terminé le concert à genoux sur les spectateurs. Génial !

Disclosure

Concert Disclosure

Même conclusion que pour la journée du vendredi, si la Main Stage a tenu ses promesses, de belles choses se sont passées sur la Green Room. Au point que Foals aurait presque pu ravir la palme du meilleur concert à Stromae. Et qu'Arsenal (et pour n'oublier personne, Alec Benjamin et The 1975) ont su captiver leur public. Enfin, le duo de DJs Disclosure a su clôturer la soirée en beauté en faisant danser les irréductibles festivaliers jusqu'à la fermeture des portes.

Maintenant que l'événement musical du Pas-de-Calais a fêté ses 10 ans avec succès, on attend déjà le Main Square 2015.

Main Square Arras Festival

Ajouter un commentaire