L'Opéra National de Paris : une grande institution culturelle

L'Opéra National de Paris est une institution culturelle française vieille de plus d'un siècle. Aujourd'hui, après avoir maintes fois changé de noms, de regroupements de lieux, de directions, cette structure culturelle sous la tutelle de l'État rassemble, depuis 1994, l'Opéra Bastille, notamment pour les opéras musicaux, ainsi que le Palais Garnier, généralement pour les ballets classiques.

"Petits rats de l'Opéra"©François Guillot AFP

Le Palais Garnier, l'École de Danse et le Ballet de l'Opéra National de Paris

Inauguré le 5 Janvier 1875 par son auteur Charles Garnier, le bâtiment a été longtemps appelé  "L'Opéra de Paris" avant la construction de son homologue à la Bastille une centaine d'années plus tard. Son architecture est tellement complexe qu'il est fortement déconseillé de parcourir les lieux sans guide sous peine d'errer dans les couloirs sans retrouver la sortie de ce labyrinthe géant !

Jusqu'en 1987, le palais Garnier abritait en son sein l'École de Danse de l'Opéra de Paris pour guider professionnellement les "petits rats" afin de les inclure ensuite dans la compagnie de Danse. Depuis, elle a déménagé dans l'allée de la Danse à Nanterre. Pour accéder à cette école extrêmement sélective, il faut répondre à des critères médicaux, physiques et artistiques très poussés qui donne lieu à l'accès à un stage. C'est uniquement à l'issue de ce stage que vous êtes considérés ou non comme faisant partie de l'École. Généralement, on doit y entrer avant 13 ans pour passer l'audition la plus courante. Passé cet âge, des admissions parallèles sont possibles à condition de remplir des critères particuliers comme, par exemple, être lauréat d'un concours international de Danse ou alors y entrer en tant qu'élève payant. La formation se déroule en 6 ans correspondant à des divisions, on entre par la 6ème pour remonter jusqu'à la 1ère pour les meilleurs d'entre eux, vu que chaque année il y a des épreuves éliminatoires. Le dernier examen qui opposera moins d'une dizaine d'élèves de 1ere division est l'épreuve d'admission dans le corps de  Ballet de l'Opéra National de Paris. Seuls 2 ou 3 danseurs par an y parviennent, les autres redoublent s'ils n'ont pas atteint l'âge limite pour rester au sein de l'École, auquel cas ils partent chercher du travail ailleurs, par leurs propres moyens. Depuis 2004, cette prestigieuse école de Danse est dirigée par l'ancienne danseuse étoile Elisabeth Platel, qui a brillé pendant plus de 20 ans dans le célèbre ballet parisien.

Ce ballet est par ailleurs très codifié quand on y entre. Il comporte 5 échelons correspondant à la place qu'occupe un danseur dans le spectacle chorégraphique. Ainsi, les échelons 5 à 3 (quadrille, coryphée, sujet) constituent le corps du ballet. A l'échelon 2, on est 1er danseur et à l'échelon 1, danseur étoile. Le deuxième échelon est accessible  par voie de concours devant des professionnels du monde de la Danse, il n'y a que très peu de places encore une fois. Quant au titre d'étoile, c'est le Directeur de l'Opéra National de Paris (depuis 2009, Nicolas Joel) qui le désigne sur proposition de la Directrice de la Danse (Brigitte Lefèvre depuis 1995) après une représentation.

L'Opéra Bastille et l'Orchestre de l'Opéra National de Paris

En 1982, François Mitterrand, élu président de la République, décide de la construction d'un second Opéra afin de décharger quelque peu l'Opéra Garnier d'une trop lourde programmation (Outre les ballets classiques et contemporains, il y a les opéras, opérettes, représentations d'Orchestre de musique classique et contemporaine...) L'Opéra Bastille est alors inauguré le 13 Juillet 1989 et son alliance avec le Palais Garnier crée en 1995 L' Opéra National de Paris.

En global, Bastille symbolise l'aile musicale de l'Opéra National. Ainsi, c'est le lieu privilégié de représentations de l'Orchestre National de Paris. Contrairement à la Danse, il n'existe pas d'Ecole qui prépare royalement l'accès à l'orchestre de prestige. Cela se fait par voie de concours et chaque musicien ayant un parcours de haut niveau au conservatoire peut s'y présenter. Néanmoins, le concours est tout autant impitoyable que celui de la Danse, et seuls 174 musiciens sont sélectionnés parmi les meilleurs du monde. Aujourd'hui, il assure pratiquement la totalité des productions des deux structures, soit pas moins de 280 spectacles par saison. L'actuel Directeur Musical est Philippe Jourdan. Il donnera un concert à Paris le 3 Juin prochain à l'Opéra Bastille, sur la musique de Wagner (Götterdammerung) en dirigeant l'Orchestre de l'Opéra National de Paris.

Quelle institution ! Et vous, l'Opéra de Paris, vous en rêvez ou vous y avez déjà mis les pieds ?

Concert Paris Danse opéra bastille opéra de paris palais garnier

Ajouter un commentaire