Musique électro : la selection French Touch

S'il y a bien quelque chose en quoi les français sont doués, c'est la musique électro. Orginaires des six coins de l'hexagone, nombreux sont les DJs qui ont révolutioné l'électro made in France, la French Touch, comme on dit dans le milieu. De Air à Daft Punk, en passant par Laurent Garnier, Saint Germain ou encore Mr Oizo, Le Mag' vous propose de découvrir les frenchies qui font danser la planète.

La French Touch, qu'est ce que c'est exactement?

Comme son nom l'indique, la french touch - en français "la touche française" - est la version française donc, de la house musique, un genre musical né au début des 80s aux États Unis. L'appellation "french touch" vient en fait d'un blouson (oui oui, un blouson) crée par Eric Morand pour le label F Communication et sur lequel était inscrit: "We Give A French Touch To House" - en français, encore, "Nous donnons une touche française à la musique house". Cette appellation sera popularisée par nos amis british au milieux des années 90, alors que la french touch commence à s'étendre au delà des frontières.

On distingue deux vagues: la French Touch 1.0, l'originale, la vraie, celle de Stardust, Demon, The Supermen Lovers; et la French Touch 2.0, deuxième vague du mouvement donc, aux influences beaucoup plus variées et née notamment de l’émergence de nouveaux labels indépendants: Ed Banger Records, Kitsune et Citizen Records. Parmi les artistes emblématiques de cette seconde vague: Justice, Kavinski, Busy P, SebastiAn et bien d'autres!

La sélection du Mag'

Pour vous aider à y voir plus clair, voici une petite sélection des DJs French Touch les plus en vogue :

Laurent Garnier, c'est un peu le "papa" de la french touch, Celui grâce à qui tout a commencé. Nous sommes à l'époque des rave, ces rassemblements techno arrivés jusqu'à nous suite à leur interdiction en Angleterre. Fort de son experience des clubs anglais et très attaché à la diffusion de la musique électro, Laurent Garnier s'essaye à la techno de Détroit et à la house de Chicago, qu'il mixe en rave et dans les boites de nuit parisiennes. Et c'est ainsi que tout a commencé... En 1994, il fonde, avec Eric Morand (le créateur du fameux blouson !) le label F Communication sur lequel il produit ceux qui deviendront, quelques années plus tard, les figures incontournables du mouvement french touch: Saint Germain et Mr Oizo.

A mi-chemin entre acid jazz et deep house, Saint Germain – de son vrai nom Ludovic Navarre – nous ouvre les portes d'un univers original aux inspirations diverses. Son premier album, Boulevard, sorti en 1995 sur le label de Laurent Garnier, sera extrèmement bien reçu par la presse britanique, élu notamment Meilleur Album de l'Année 1995 en Angleterre! Avec son deuxième opus, Tourist (2000), Saint Germain confirme son talent et s'élève au rang des plus grand DJ français de musique house au monde.

Ce sont les anonymes de Daft Punk, un duo aux influences groove et disco, qui signent la renommée nationale, et internationale, de la french touch, avec l'album Homework, sorti en 1996. Avec cet album, les Daft Punk frappent fort: 2 millions d'exemplaires vendus dans plus de 35 pays différents, et ce en seulement deux mois! Le single Around The World, massivement diffusé sur les ondes à l'époque, résonne encore dans nos oreilles... Autant vous dire qu'on en est fier de ce duo. Surtout lorsqu'on constate le succès monumental de leur tout dernier bijou Random Access Memories, sorti il a quelques jours à peine et qui pourtant bat déjà tous les records de ventes digitales. On a pas fini d'en entendre parler...

Dans un autre genre, mais tout aussi remarquable, le duo Air fait son apparition sur la scène française au milieu des 90s. Savant mélange électro, pop et rock psyché, Air se démarque grâce à un style innovant et la création d'un univers envoutant, du jamais entendu avant. Connus partout dans le monde, les deux français signent de nombreuses BO et collaborations avec divers artistes, et notamment avec les DJ french touch Étienne de Crécy et Alex Gopher. Quelques incontournables à écouter: Sexy Boy, Another Day, Playground Love, Cherry Blossom Girl...

Le petit dernier de la selection, mais pas des moindres, c'est Mr Oizo – aka Quentin Dupieux – repéré par F Communication, et qui a su conquérir la planète avec son hit Flatbeat (1999). Son style est brouillon, expérimental au possible, mais c'est ce qu'on aime chez Mr Oizo, cette audace dans la création. Lorsqu'il n'est pas derrière les platines dans son costume de DJ, c'est derrière les caméras qu'on trouve Quentin Dupieux. Artiste complet, il réalise de nombreux courts métrages, ainsi qu'un long métrage dans lequel on retrouve SebastiAn et Kavinsky, les derniers nés du mouvement french touch.

Pour conclure...

Où sont passés Justice, Cassius, Fischerspooner, Alan Braxe, Breakbot ?! Et BUSY P ??! Sachez que cette petite sélection n'est pas exhaustive. Bon nombre d'artistes aux styles divers s'inscrivent dans ce courant, et faire un topo sur chacun d'entre eux aurait rendu cet article complètement indigeste. Quant à la façon dont on a sélectionné les artistes évoqués, il s'agit tout simplement des DJ de la premiere vague, ceux qui sont là depuis le début, qui ont permis à la french touch de devenir un genre musical à part entière.

L'idée, c'était juste de vous fournir un maximum de noms et suffisamment d'infos pour titiller votre curiosité et vous donner envie d'en savoir un peu plus. Si cette technique - un peu fourbe certes mais sensée être infaillible – a fonctionné, on vous invite (bien cordialement) à visiter les pages artistes d'Agenda Culturel dont les liens sont dispérsés, ici et là dans cet article, et sur lesquelles vous trouverez tout plein d'infos et de vidéos!  Vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site du label de Busy P – Pedro Winter pour les initiés – Ed Banger Records, qui produit la plupart des artistes french touch. A voir également, les sites des labels Kitsuné et Citizen Records, mentionnés plus haut.

Bonne écoute !

 

 

Concert French Touch Daft Punk Justice

Ajouter un commentaire