La saison 2013-2014 de la Cinémathèque Française

Cela fait des années que la Cinémathèque Française est l'établissement favori de tous les cinéphiles, grâce à ses rétrospectives, ses expositions et ses nombreuses projections. Avec la rénovation récente des salles de projection Franju et Langlois, qui peuvent désormais proposer aussi bien des bobines 70mm que du numérique ou du 3D, le statut privilégié de cet établissement culturel de prestige n'est pas près de changer ! Le Mag' profite de cette remise à neuf de la Cinémathèque Française pour vous en dire plus sur sa programmation à venir. De belles découvertes en perspective !

Cinémathèque Française

Pour cette saison 2013-2014, la Cinémathèque Française est fidèle à elle-même, et propose le meilleur du cinéma français et international, de tout âge et de toute époque. Avec ses prochaines expositions à Paris, le lieu de rendez-vous des cinéphiles risque à nouveau d'attirer du monde. Avant de revenir en détail sur les expositions temporaires de la Cinémathèque Française, nous vous laissons découvrir la vidéo de présentation de cette saison qui s'annonce passionnante :

Pasolini Roma, l'exposition Barcelone/Paris/Rome/Berlin

pasolini-roma.jpg

La Cinémathèque Française entame cette saison 2013-2014 avec une exposition temporaire dédiée au plus engagé des cinéastes italiens : l'illustre Pier Paolo Pasolini. A la fois poète, romancier, peintre et dramaturge, ce réalisateur respecté était un artiste à part entière, avec le côté génial et les travers que cela implique. Cette exposition, dédiée au cinéaste qui n'est pas né à Rome mais à dédié une partie de sa carrière à la capitale italienne, revient sur les relations que Pier Paolo Pasolini a entretenu avec cette ville unique. Pasolini Roma est une exposition chronologique, qui débute en 1950, année d'arrivée de Pasolini à Rome, jusqu'à sa mort en 1975, alors qu'il est brutalement assassiné sur la plage d'Ostie. Cette exposition unique vous permettra d'apprécier le travail du cinéaste qui fut l'un des personnages publics italiens les plus controversés d'après-guerre, et dont l'assassinat est toujours auréolé de mystère. A voir du 16 octobre 2013 au 26 janvier 2014.

Jean Cocteau et le cinématographe, l'exposition du Musée du Cinéma

Jean Cocteau

Après le génie italien de Pasolini, la Cinémathèque Française s'intéressera au génie français de Jean Cocteau. A l'occasion du cinquantenaire de la mort de l'artiste, l'établissement proposera une rétrospective qui s'étalera du 02 octobre 2013 au 02 mars 2014. Vous pourrez ainsi assister à une conférence-lecture autour de la version restaurée de La Belle et la Bête, et découvrir une exposition dédiée aux oeuvres de l'artiste. Cette exposition dévoilera de nombreux objets rares, notamment des affiches de film, des correspondances de Jean Cocteau, des dessins, des scénario, des photographies ou encore des costumes et objets de ses films. Ce sera notamment l'occasion de découvrir le mythique costume d'homme-cheval que le cinéaste a inventé pour Le Testament d'Orphée. Comme souvent, ce sera l'occasion pour les admirateurs d'observer des objets uniques et de redécouvrir cet artiste qui fut à la fois graphiste, dessinateur, poète, dramaturge et cinéaste. 

Le Musée imaginaire d'Henri Langlois

Henri Langlois

Du 09 avril au 03 août 2014, la Cinémathèque Française vous fera plonger dans l'imaginaire du surprenant Henri Langlois. A l'occasion de l'événement Centenaire Henri Laglois 2014, vous pourrez retrouver ce personnage savant et curieux, considéré comme l'un des cinéphiles les plus géniaux du XXe siècle. Cette exposition unique aura pour but de mettre en valeur la grande sensibilité de cet artisan aux multiples facettes, en confrontant l'art cinématographiques qui lui était cher aux autres formes de création artistique. Pionnier de la restauration d'anciens films, Henri Langlois est aussi l'un des membres fondateurs de la Cinémathèque Française, qui a permis de réunir une collection de plusieurs milliers de films. Ce n'est donc pas un hasard si l'établissement lui rend honneur cette saison. 

Amos Gitai, achitecte de la mémoire

Amos Gitai

Dernier moment phare de cette saison 2013-2014 de la Cinémathèque Française, l'exposition dédiée au prolifique cinéaste israelien Amos Gitaï, qui aura lieu du 26 février au 06 juillet 2014. Après des rétrospectives sur sa longue carrière (plus de 40 films !) données au Centre Pompidou de Paris, au Museum of Modern Art et au Lincoln Center de New York, c'est au tour de la Cinémathèque de rendre hommage à cet architecte de la mémoire. C'est en s'appuyant sur le riche fonds d'archives dont dispose l'établissement que la Cinémathèque peut proposer cette exposition tant attendue. Parmis les nombreux documents qui seront rendus disponibles, plusieurs n'ont jamais été exposés. Entre photographies, documents visuels et sonores et films du cinéaste, la Cinémathèque Française explorera des thèmes qui lui sont chers, depuis les frontières à l'architecture, en passant par l'Histoire, l'écriture ou encore la langue. 

cinémathèque française

Ajouter un commentaire