Francofolies 2012 : Agenda Culturel y était!

AgendaCulturel.fr, grâce à l'obtention d'une accréditation presse, a pu participer aux festivités de la 28ème édition des Francofolies de La Rochelle... et le déplacement en valait la chandelle !

L'organisation, le site du festival, l'ambiance générale, tout était parfait, si ce n'est le mauvais temps qui a gâché la fête du vendredi! Qu'à cela ne tienne, tout est revenu dans l'ordre le samedi, nous offrant une soirée de concert mémorable: Izia a su électriser le public, Moriarty nous a fait la jolie surprise d'inviter Emilie Loizeau sur scène, Pony Pony Run Run nous a fait danser sur Hey You (entre autres)...

L'énorme coup de cœur de la soirée revient à C2C, le groupe né de la fusion entre 20Syl et Greems d'Hocus Pocus, et d'Atom et Pfel de Beat Torrent :

Le dimanche, farniente sur le port de La Rochelle, il faut bien récupérer de la veille... l'ambiance est très familiale mais festive, et à vrai dire c'est plutôt agréable pour un festival.

Sur la scène de Saint Jean d'Acre, Chinese Man a fait le show, c'est toujours une valeur sûre en live. Le concert de JoeyStarr était ce à quoi il fallait s'attendre : quelques bons morceaux, deux trois phrases chocs, de la "provocation"... bonne ambiance sans déclencher l'hystérie. La bonne surprise a été la venue sur scène d'Oxmo Puccino, le "Sean Connery du rap français" dixit JoeyStarr.

La soirée a continué au Village Francofou pour aller voir le concert de La Ruda dont c'est malheureusement la dernière tournée ; le public était déchainé, le groupe aussi, bref, c'était excellent!

Retour à Saint Jean d'Acre pour assister aux deux derniers  concerts : Shaka Ponk et Birdy Nam Nam.

On ne s'éternisera pas sur la prestation scénique du premier groupe dont toutes les chansons se ressemblent et qui base son show sur la plastique de sa chanteuse et sur un singe virtuellement douteux. Douteux c'est aussi l'adjectif qui vient à l'esprit en repensant au discours obscur du chanteur pendant le concert.

Bref, heureusement que Birdy Nam Nam venait derrière et a su relever le niveau, tout simplement énorme, du bon son sur lequel il est impossible de rester stoïque ; superbe clôture pour le festival.

Le bilan de l'édition 2012 des Francofolies est en demi teinte : 85000 festivaliers contre 89 000 l'an passé, et à l'heure qu'il est le bilan financier est difficile à établir étant donné que les festivaliers du vendredi soir seront remboursés, et que bien évidemment les techniciens toucheront tout de même leur cachet même si les concerts ont été annulés.

Francofolies

Commentaires (2)

Claire
  • 1. Claire | 23/07/2012

Cher Xavier,
Si tu as eu l'occasion de te réjouir du spectacle de Shaka Ponk c'est que tu n'étais vraiment pas aux franco'. Certes, en tant que garçon tu as dû y trouver un intérêt autre que le mien, mais soyons honnête, en une chanson on a fait le tour de tout ce qu'ils proposent !
La scénographie avait des airs de gorillaz raté, et puis des lillois qui parlent avec un accent anglais ... c'est un peu triste à voir !

Xavier

Je vous trouve assez dur avec la prestation de Shaka Ponk qui est pour moi assez millimétrée. Bien entendu la plastique de la chanteuse est mise en avant, mais pour moi l'essentiel est là, le public bouge et l'ambiance y est (je n'étais pas aux Franco mais j'ai déjà eu l'occasion de le voir deux fois en festival).

Pour le reste la prog semblait être assez bonne et ce petit festival devait être très sympa! Merci de ce compte rendu!

Ajouter un commentaire