Festival d'Avignon 2011 : les scènes emblématiques

Alors que nous attendons avec impatience la programmation complète du Festival d'Avignon 2011, le Mag' vous présente aujourd'hui les lieux incontournables du plus grand théâtre du monde. Ces espaces ont pu être foulés par d'illustres artistes comme Gérard Philipe et Isabelle Huppert.

Festival avignon 2011

Bien évidemment, nous débutons ce tour d'horizon des scènes incontournables par la légendaire Cour d'Honneur du Palais des Papes. C'est ce lieu qui a vu naître le Festival de Théâtre en 1947. A cette époque, Jean Vilar est à la tête de la mise en scène de La Tragédie du Roi Richard II, de William Shakespeare. Chaque année, les artistes associés au Festival, comme Boris Charmatz en 2011, présentent leurs plus grands spectacles. Lieu de représentation en plein air, la cour peut accueillir jusqu'à 2000 spectateurs. Enfin, le monument a une envergure telle qu'il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Plus que pour assister à un simple spectacle, vous venez dans ce lieu pour admirer ce décor qui sacralise d'autant plus la pratique théâtrale.

Les salles de spectacles

Tout d'abord, vous pouvez vous rendre à l'Opéra - Théâtre pour voir une pièce de théâtre à Avignon durant le festival. Cette scène à l'italienne est, somme toute, une des plus classiques qui existe pour l'évènement. Elle a l'avantage de créer une atmosphère particulière que ne peuvent rendre compte les scènes extérieures. La salle peut accueillir jusqu'à 700 spectateurs. Nouveauté de cette année, la salle de spectacle de Vedène ouvre ses portes aux compagnies de théâtre du Festival. D'une jauge de 440 spectateurs, ce tout nouveau lieu a été construit l'année dernière pour permettre à l'évènement de s'étendre encore un peu plus.  De même, vous pourrez vous rendre à la salle Benoît XII (430 places disponibles) et à la salle de Montfavet (300 places) pour découvrir d'autres œuvres au programme de cet été.

A la conquête des lieux sacrés

La notion de "sacré du théâtre" est très forte à Avignon, comme en témoigne l'utilisation de nombreux lieux destinés, à l'origine, à des cultes religieux. Par exemple, ils investissent le Cloître de Carmes (500 spectateurs) et le Cloître des Célestins (500 spectateurs) , ces cours entourées de murs et de galeries établies à côté d'églises ou de cathédrales. De même, les artistes investissent également la Chapelle des Pénitents blancs, lieu  plus intime avec un accueil limité à 164 places. Cette chapelle est un ancien couvent des dominicains, transformée en lieu de spectacle vivant. Enfin, le musée la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, qui met à disposition des artistes sa salle de spectacle de 250 places pendant le mois de juillet, est un ancien couvent de l'Ordre des Chartreux. Ainsi, cette coutume de jouer dans des lieux de cultes renforce cette notion de noblesse de la pratique, comme si c'était étroitement lié à une puissance divine. Mais si ce festival a tellement de poids au niveau national (2011 sera la 65ème édition) et international, ce n'est peut-être pas par hasard...

Un pot

Tout espace est un possible Théâtre

C'est sûrement un credo des organisateurs qui veulent voir du théâtre dans chaque coup d'œil ;  mais surtout une fierté locale, car les directeurs d'établissements mettent leurs propres espaces à disposition du Festival pendant l'été. Le musée Calvet laisse même sa cour, à l'ombre des platanes, pour les amateurs de lecture publique. Ainsi, les gymnases des lycées Aubanel (500 places) et Mistral (270places) sont investis chaque année par des compagnies. Enfin, la palme du Lycée-Théâtre revient à Saint Joseph qui transforme son jardin de la vierge (130places), son gymnase et surtout sa cour (750 places) en espaces dédiés au spectacle vivant.

D'autres lieux sont aussi incontournables, comme Le Cloître de Saint Louis et l'Ecole d'Art d'Avignon qui amènent les médias (Arte, France Culture) et le public à échanger leurs réflexions sur leurs expériences de spectateur d'Avignon. Aussi, la Carrière de Boulbon, au départ totalement vide, devient un théâtre construit de toute pièce, des coulisses jusqu'à la buvette, en passant par la scène et les gradins. Sans compter les innombrables espaces qu'occupent Avignon Off , l'expression le plus grand Théâtre du Monde prend déjà tout son sens.

Pour plus d'informations détaillées sur les lieux du festival, vous pouvez vous rendre sur le site officiel du Festival d'Avignon. Vous aurez même l'occasion de télécharger au format pdf une carte de la ville localisant tous ces espaces dédiés au théâtre pendant le mois de Juillet.

Et vous? Quelle est votre scène préférée pendant le festival ?

Festival Festival d'Avignon Théâtre Arts du spectacle Palais des Papes Opéra Théâtre

Commentaires (3)

Sonia Alain
  • 1. Sonia Alain | 13/04/2012

Bonjour à vous,

Une journaliste serait intéressée à utiliser l’une de vos photos du Palais des papes d'Avignon pour ajouter à son article sur mon roman. Il faut dire que je me suis inspirée de cette photo pour décrire le palais des papes d'Avignon dans mon roman et qu’il s’agit d’une partie importante de mon histoire. Il est à noter qu’elle mentionnerait votre nom en référence pour la photo.

Merci et bonne journée à vous!
Sonia Alain
Auteure du roman « Le masque du gerfaut »

Actualité Culturelle – Le mag’ Festival « Art Web Actu
  • 2. Actualité Culturelle – Le mag’ Festival « Art Web Actu (site web) | 18/03/2011

[...] Festival d’Avignon 2011 : les scènes emblématiques : par aurore-ac, daté du jeudi 17 mars 2011 1646. pas de description [...]

Agenda Culturel « Art Web Actu
  • 3. Agenda Culturel « Art Web Actu (site web) | 17/03/2011

[...] Festival d’Avignon 2011 : les scènes emblématiques : par aurore-ac, daté du jeudi 17 mars 2011 1646. pas de description [...]

Ajouter un commentaire