Derrière les festivals, la bataille des organisateurs

Les festivals de l'été, c'est le rendez-vous incontournable de tous les fans de musique. D'autant plus que les organisateurs se démènent afin d'attirer les groupes du moment sur leur évènement.

En effet, chaque année, nous voyons surgir la programmation des festivals les plus médiatiques comme le Main SquareSolidays ou encore les Vieilles Charrues. Parmi toutes ces grosses têtes d'affiches, de plus petits évènement tentent de sortir leur épingle du jeu.

Et ils ne sont pas en reste puisque cette année, les festival Pic'Arts a rassemblé plus de 10 000 personnes sur deux jours dans le petit village de Septmonts dans l'Aisne. Au programme, des groupes tels Aaron, Yodelice, Gaëtan Roussel ou encore Katerine ont fait le déplacement afin de faire bouger les festivaliers, conquis.

D'autres organisateurs, se démarquent également de leurs concurrents en attirant vers eux des artistes dans la tendance mais aussi en laissant la place aux groupes régionaux.  Le Festival du Bout du Monde dans le Finistère n'a rien à envier aux autres puisqu'il accueillera sur ses terres MoriartyStromae ou encore Catherine Ringer.

Cependant, tout n'est pas rose dans ce monde de festivals où les têtes d'affiches font tourner les têtes. Les organisateurs se livrent une bataille acharnée  afin d'obtenir sur leur évènement l'artiste en vogue qui ramènera le public et qui l'incitera à revenir. Avec 48 festivals recensés pour le weekend du 1er juillet, dont deux festivals importants, le Main Square et les Eurockeennes, pas facile pour les artistes de faire leur choix et pour les organisateurs de s'aligner.

Le Main Square par exemple, est organisé par la société de production Live Nation sous contrats avec certains groupes. C'est pour cela qu'on a pu voir sur scène des artistes mondialement connus comme Coldplay ou encore Linkin Park. Cependant, certains artistes choisissent leur festival comme Stromae, invité en même temps aux Eurockennes et au Main Square. L'artiste à privilégié Belfort en fonction de son heure de passage sur scène car une partie de son show devait se dérouler la nuit.

De plus, certains organisateurs n'hésitent pas à dépenser des fortunes afin d'attirer les groupes les plus sollicités par le public. C'est notamment le cas du Heineken Open'er  Festival qui eu lieu en Pologne ce même weekend et qui annonçait une affiche impressionnante. Tout le monde ne peut donc rivaliser avec ces mastodontes.

C'est pour cela que les autres festivals doivent faire preuve d'imagination en invitant des groupes qui font beaucoup parler d'eux mais qui n'ont pas encore approché la scène française. C'est le cas des musiciens du groupe anglais WU LYF qui ont fait leur première grosse scène française, très attendue, aux Eurockennes cette année après avoir fait leur toute première française au MIDI Festival.

Mais l'enjeu pour les organisateurs reste encore de savoir si ces artistes seront capables de se produire devant un très large public sans gros dérapage, comme cela a déjà été le cas.

Alors, entre gros évènements médiatiques et festivals plus intimistes, quelle est votre préférence ?

 

Festival Solidays Vielles Charrues Main Square

Ajouter un commentaire