Danse : Courts-circuits au Festival d'Avignon 2011

Du 16 au 22 Juillet, le danseur et chorégraphe François Verret monte sa nouvelle création Courts-circuits dans la cour du Lycée Saint Joseph. Le Mag vous présente l'artiste et son œuvre.Cette année, le Festival d'Avignon 2011 sera Danse ou ne sera pas ! A l'image de son artiste associé Boris Charmatz, le Festival assume pleinement cette programmation mêlant allègrement les arts dramatiques et chorégraphiques. Au programme de cette 65ème édition, on retrouve cette année Courts Circuits, de François Verret.

Source : ledauphine.com

Cette pièce  se sert de la danse mais aussi du théâtre, des arts du cirque, de la musique et des arts vidéo pour construire un spectacle total. Son sujet s'inspire d'une phrase de l'oeuvre de Don DeLillo intitulée L'Homme qui tombe : "Ce n’était plus une rue, mais un monde, un temps et un lieu de pluie, de cendres, de presque nuit." Ainsi, l'artiste croise cette idée avec de nombreux éléments de sa culture littéraire et cinématographique pour construire son projet. Il s'arrête sur un argument où il imagine un monde déconnecté de la réalité, où les âmes en peine sur Terre se réfugie dans cet espace pour fuir et vivre à leur manière. Dans une interview accordée à Jean François Perrier pour le festival d'Avignon, l'artiste ajoute que "C’est l’endroit où l’on peut sortir du temps commun lié à la langue de la marchandise, c’est le lieu où l’on peut sortir du « circuit » et inventer un temps disons plus « organique » où se croisent les subjectivités, un temps qui n’a de compte à rendre à personne ! C’est le lieu où l’on peut s’autoriser à renouer avec certains ancrages de la mémoire, où certaines figures du passé peuvent resurgir... " Gageons que ce spectacle sera une expérience sensorielle et intuitive pour qui demande à s'évader du quotidien.

Après connaissance de son projet, on peut se dire que François Verret est tombé dans la danse étant petit... et bien non, en fait ! Il est né en 1955 et a fait l'expérience de la danse que 20 ans plus tard, après avoir fait des études d'architecture. Sacrée reconversion et incroyable parcours ! En effet, la danse requiert un travail long et difficile pour le corps. Plus on commence tard, moins le corps supporte cette discipline. De plus, il remporte cinq ans plus tard le premier prix du Concours chorégraphique international de Bagnolet et fait alors figure de proue dans le mouvement de la Nouvelle danse française. C'est surtout sa capacité à mêler toutes les formes d'arts du spectacle dans sa scénographie qui devient au fil des créations son point fort et sa particularité.

Sa dernière création devient donc très intéressante à analyser et si vous n'avez pas la chance de pouvoir vous rendre au Festival, elle sera présentée du 30 Novembre au 02 Décembre 2011 à la MC2 à Grenoble. De même, une vidéo de sa conférence d'avant festival est disponible sur le site theatre-video.net , il y explique tout son processus de création.

Alors, prêt pour un spectacle de danse à Avignon ?

Festival Festival d'Avignon Danse danse contemporaine

Ajouter un commentaire