Coupes budgétaires : plus de 100 festivals supprimés

À l'heure où Rock en Seine ou le Cabaret Vert annoncent leurs programmations pour leurs éditions 2015, il est important de rappeler que cette année, plus de 100 festivals sont annulés voire même supprimés suite à des coupes budgétaires et que même les plus grands ne sont pas à l'abri. On note aussi que des structures culturelles ferment faute de subvention, en temps de crise, le secteur culturel est forcément le premier à subir des mesures drastiques. Il est pourtant évident que la Culture influence positivement la croissance économique, permet à la population de s'ouvrir, de créer un lien social, en résumé elle est vitale pour faire d'un pays un grand pays. 

C'est la médiatrice culturelle Emeline Jersol qui a référencé les structures, festivals et associations promis à disparaître dès les prochains mois et propose ainsi cette carte interactive. Son but : susciter "une prise de conscience collective" ainsi qu'une "remise en question des politiques des politiques sur la place de la société".

Festivals annules 2

On note parmi ces 143 points que le Festival les Voix du Gaou qui avait accueilli Placebo ou Stromae et qui avait tout de même 17 ans a été annulé définitivement ! Officiellement pour des raisons de baisse de fréquentation et de déficit mais aussi pour suppressions de subventions. On attribue aussi la disparition de nombreuses structures à des changements de majorités et de maires lors des éléctions municipales, les raisons en sont donc politiques.

Autres exemples : les villes d'Amiens et de Metz ont vu quant à elles, leur Nuits Blanches annulées ainsi que le festival du Jazz d'Amiens. On notera enfin que sur la carte, les régions du Limousin, d'Auvergne et de la Champagne Ardenne semblent être un peu plus épargnées.

Festival

Ajouter un commentaire