Fête de l'huma 2016 : Place aux arts du spectacle !

  • Le 31/08/2016

Comme chaque rentrée la Fête de l'Humanité nous invite à passer 3 jours de partage, de dialogue, d'échange et de découverte. Un véritable petit monde utopique s'installera les 9, 10 et 11 septembre prochains au Parc départemental Georges Valbon à la Courneuve (93). Les activités et stands sont aussi nombreux que variés : un coin philo, un espace enfance, un cirque, le quartier ciné et doc, le village du livre, le passage des arts, le village du sport, l'agora de l'humanité où ont lieu les débats les plus enflammés et constructifs ou encore l'immanquable village du Monde où ont lieu les plus belles rencontres. Bien sûr, avec 5 scènes et plus de 50 concerts, la musique sera omniprésente. Voyez les têtes d'affiches qui vous attendent : The Chemicals Brothers, Michel Polnareff, Lindsay Stirling mais aussi Caribbean Dandee (Joey Starr et Nathy), Heymoonshaker, Rokia Traore, Sages comme des Sauvages, Killason, Bagarre et The Avener ; pour ne citer qu'une partie de la programmation. 

Mais nous, on va plutôt vous parler de la grande nouveauté cette édition : le retour des arts vivants! L'avenue Charlie Chaplin accueille sous son chapiteau à l'ambiance cabaret environ 250 personnes pour une dizaine de spectacles allant du one (wo)man show aux pièces contemporaines en passant par l'improvisation, le théâtre amateur et la performance. 

Vendredi 9 Septembre : 

- Timothé Poissonnet vous invite à quitter votre bocal pour entrer dans le sien. Avec beaucoup d'autodérision, l'humoriste vous invite à rire des travers de notre société zapping où tout va trop vite. En deux mots, découvrez son humour séquentiel ou l'art de passer du tout au rien du tout.

- Avec Parlons d'autre chose, le Collectif Birdland nous fait entrer dans un groupe de 9 lycéens en Terminale L (8 filles / 1 garçon). Chacun a ses repères, mais aussi ses règles et ses secrets jusqu'au jour où tout dérape pour laisser place à la violence trop longtemps contenue. Ce spectacle transgénérationnel s'interroge sur les rapports qu'ont les jeunes à la société et au Monde. Véritable succès au Festival d'Avignon, ce spectacle a su parler aux adolescents d'aujourd'hui et d'hier. Il rappelle le chemin parcouru pour trouver son identité et sa place en tant que jeune adulte. 

- Le Cabaret Courant Faible s'est donné pour mission de bouleverser la relation public / art contemporain en troquant les murs blancs des salles d'expositions pour la scène du théâtre. 15 artistes venus des arts plastiques, de la photographie, de la danse, de la musique et du théâtre se succéderont sur scène pour présenter leur travail et parler de leur oeuvre. Chaque artiste invité a carte blanche. Entre discussion, performance et échange avec le public, le collectif propose de créer une alternative à l'art contemporain devenu trop standardisé, normalisé, pour répondre à l'industrie culturelle. Le spectateur découvrira différemment l'oeuve d'art et apprendra à la voir et la comprendre.

Samedi 10 Septembre : 

- Audrey Vernon nous apprend comment épouser un milliardaire. Ne vous fiez pas au sourire de cette ingénue qui a intégré sans aucun jugement moral les inégalités de la société. Il s'agit d'un vrai spectacle anti-capitaliste qui force la conscience sociale. Hommes d'affaires, politiciens, milliardaires, patrons, chacun en prend pour son grade. Avec une pointe de féminisme, Audrey Vernon nous parle d'économie simplement et naïvement quand on nous assure que le sujet nous dépasse. 

- Vecteur Hugo. Demain ne peut attendre. Laurent Schuh se joint à Lionel Parlier et au violoncelliste Marc Louras pour mettre en lumière cet extrait du manifeste William Shakespeare de Victor Hugo. Cette Tribune poétique et politique pour un temps présent fait étrangement écho à notre actualité. Elle réveille les inquiétudes du citoyen, défend l'art engagé, prône l'éducation et forge les consciences pour un vivre ensemble plus fraternel.

 Dimanche 11 Septembre : 

- Jean-Yves Lafesse Pour de Vrai ! Le roi de l'imposture nous donne rendez-vous dans un style bien différent de la télévision. Dans ce spectacle il partage l'affiche avec son double intérieur, Germaine Ledoux, hors d'âge et insupportable. Il nous prend à partie dans ce combat interne entre masculin et féminin qui est loin d'être de tout repos. Situations rocambolesques et fous-rires garantis! 

- La Compagnie Petit Agité nous présente Les Mamelles de Tirésias par Apollinaire. À l'aube de son double centenaire (écriture de la pièce et mort de l'auteur) la compagnie met en lumière cette oeuvre écrite au sortir de la 1ère guerre mondiale. Une ode à l'Art comme second souffle qui fait parfaitement écho à notre actualité et incite l'homme à (re)construire plus qu'il ne détruit. 

- la Ligue Française d'Improvisation propose une battle d'improvisation où le spectateur est maître de l'histoire. Vous choisissez les thèmes et intrigues et proclamez le vainqueur. Ces deux sessions de 25 min seront très différentes l'une de l'autre mais seront identiques par le partage et l'échange créé entre le public et les artistes. Voilà une nouvelle façon de percevoir l'acteur sur scène : lorsqu'il est en danger, dans l'immédiateté et ne peut compter que sur sa répartie et son imagination. 

Concert Festival Paris Théâtre Arts du spectacle Fête de l'Humanité

Ajouter un commentaire